Contact Us / Contactez-Nous

JAIME ROBSON
Managing Director / Directrice générale
jaime@weareframework.org

JENN DUMARAN
Digital Strategy and Communications / Médias et communications
jenn@weareframework.org

LINDSAY CHARLTON
Volunteer Coordinator /Coordonnatrice des bénévoles
lindsay@weareframework.org

Name *
Name
           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

BLOG

N’est-ce pas une bonne affaire? Pour quelques heures de bénévolat, cette œuvre d’art que vous pouvez voir à Honest Ed pourrait être à vous

Jenn Dumaran

An Honest Farewell offre un avant-goût des enchères qui se tiendront dans 10 villes canadiennes. Un avant-goût de Timeraiser150 Toronto sur CBC Arts. Vous pouvez lire l'article complet ici.

Vous aimez ce que vous voyez ? Pour quelques heures de bénévolat, ceci pourrait être à vous. Vous pouvez visiter les installations des enchères Timeraiser à Honest Ed's (Avec la permission de Timeraiser).

Vous aimez ce que vous voyez ? Pour quelques heures de bénévolat, ceci pourrait être à vous. Vous pouvez visiter les installations des enchères Timeraiser à Honest Ed's (Avec la permission de Timeraiser).

How’s this for a bargain? For a few volunteer hours, this art inside Honest Ed’s could be yours

Jenn Dumaran

'An Honest Farewell’ offers a preview of a unique art auction taking place in 10 Canadian cities.

Like what you see? For a few volunteer hours, it could be yours. Installation view of Timeraiser auction items on display at Honest Ed's. (Courtesy of Timeraiser)

Like what you see? For a few volunteer hours, it could be yours. Installation view of Timeraiser auction items on display at Honest Ed's. (Courtesy of Timeraiser)

A preview of Timeraiser150 Toronto in CBC Arts.  Read the full article here.

L’œuvre d’art par laquelle tout a commencé

Jenn Dumaran

Écrit par Anil Patel et publié pour la première fois le 24 avril 2013.

Tout d’abord avoir été récemment reconnu par le Globe and Mail comme un catalyseur d’initiatives est une incroyable leçon d’humilité. Merci à la personne qui m’a nominé.

Ensuite, Deirde Kelly du Globe and Mail et moi-même avons échangé une série de questions-réponses par courriel la semaine dernière. Elle m’a demandé « pourquoi les arts et les jeunes artistes ? » Assis à la table de ma salle à manger, essayant de trouver une réponse concise à cette question, j’ai juste eu à lever les yeux de mon ordinateur et la réponse était devant moi : la première œuvre d’art que j’ai achetée. C’est toujours l’une de mes peintures favorites avec des couleurs vives et les lumières d’une ville lointaine visibles à l’arrière-plan.

Ma famille a grandi à plusieurs kilomètres de Chatham dans l’Ontario. Lorsque les nuits étaient très, très claires, nous pouvions voir les lueurs de plusieurs communautés autour de nous.

Sentant l’émotion m’envahir, je pensais à ma mère. Elle était avec moi lorsque je n’arrivais pas à décider quelle œuvre je voulais m’acheter avant de partir pour l’université et de commencer mes études. Au moment où je les ai finies, elle a été emportée par un cancer.

Ma réponse à Deirdre fut dès lors simple : l’art est souvent suggestif et émotionnel. Lorsque je regarde le tableau, il me remplit toujours de sentiments qui sont profondément personnels et très importants.

En partageant ceci avec l’ensemble de la communauté Timeraiser, j’espère renouer le dialogue autour du soutien que nous devons apporter dans tout le pays aux jeunes artistes locaux.

Bien que nous n’ayons pas la prétention de dire que Timeraiser va résoudre le syndrome de l’artiste affamé, nous pensons pouvoir réduire ses effets de façon significative (tout en récoltant en même temps de nombreuses heures de bénévolat). Votre travail est important et vos carrières méritent d'être encouragées.

Ainsi que nous l’avons déjà écrit dans des contributions précédentes, beaucoup de ceux qui ont accompli les heures de bénévolat qu’ils avaient mises aux enchères se sentent épanouis parce qu’ils ont consacré leur temps à des choses qui leur tiennent à cœur et qui sont importantes pour leur communauté. Ils ont aussi établi un lien très fort avec l’œuvre d’art qui est à présent accrochée sur leur mur comme un testament de leur bonne volonté : suggestif et émotionnel.